Thèmes et axes de recherche

Dans une démarche d’écologie fonctionnelle, l’UMR pose la question du rôle des plantes et des organismes du sol (racines, ingénieurs de l’écosystème, mésofaune, microorganismes), et de leurs interactions, sur les flux couplés d’azote, du phosphore et du carbone dans les systèmes sol –plante. Ces activités sont développées dans le cadre des changements d’usage des sols et changements climatiques qui sont étudiés pour leurs impacts sur le fonctionnement des systèmes sol-plante.


Les recherches s’organisent en 3 thèmes

Thème "Biodiversité et fonctions écologiques dans les sols"


 

Objectif : 

Ce thème de recherche vise à comprendre les processus édaphiques des agroécosystèmes dépendant des interactions biologiques. Nous tenons compte de l’effet de déterminants agronomiques et climatiques. Notre échelle d’étude s’étend du microsite au profil de sol. Pour les échelles plus grandes, nous interagissons fortement avec les deux autres TdR de l’unité. 

 TdR1 shema

Thème “Interactions sols/plantes et couplages biogéochimiques”

 

Le thème de recherche 2 « Interactions sols/plantes et couplages biogéochimiques » a pour objectif d'identifier et de comprendre les mécanismes biotiques et abiotiques de couplage et de fermeture des cycles biogéochimiques des nutriments à différentes échelles (du profil de sol et de la plante entière à la parcelle).

Thème “ Bilan C, fertilité des sols et changements globaux ”

 

Le thème de recherche 3 « Bilan C, fertilité des sols et changements globaux » a pour objectif de caractériser le potentiel de séquestration du C, les cycles du C, de l’eau et des nutriments et la production primaire à l’échelle du territoire

Axe “Modélisation”

 

La modélisation du fonctionnement des systèmes sol-plante-organismes du sol est essentielle pour (i) aider à la compréhension des observations, (ii) hiérarchiser les processus (iii) quantifier les flux et (iii) prévoir les cycles de C et des nutriments (N, P et K en particulier) en fonction des pratiques agronomiques et des changements globaux. Les modèles actuellement développés au sein de notre UMR couvrent les principales disciplines scientifiques qui y sont représentées : (a) la biologie des sols ; (b) l’écophysiologie végétale ; (c) la biogéochimie et le transport-réactif.

L’UMR comprend une vingtaine de chercheurs/ingénieurs ayant une activité de modélisation, en tant que développeurs ou simples utilisateurs. Nous privilégeons une approche mécaniste afin de renforcer la capacité cognitive et prédictive des modèles.

Axe “Ecologie”

L’axe « Ecologie » propose une animation hebdomadaire d’une heure intitulée « les jeudis de l’écologie » autour de l’approche écologique de la biogéochimie des sols et des agroécosystèmes. Cette animation prend la forme de discussions autour d’articles, d’exposés de recherche par des membres de l’unité (en particulier les étudiants), et par des chercheurs extérieurs.

FaLang translation system by Faboba