Présentation de l’UMR

Eco&Sols est une unité mixte de recherche de 70 permanents associant l’INRA, l’IRD, Montpellier SupAgro et le Cirad.

Les travaux conduits à Eco&Sols ont pour objectif d’améliorer la compréhension du rôle des organismes du sol et des plantes, ainsi que des interactions entre eux et avec leur milieu, dans les cycles biogéochimiques - cycles C, N et P principalement- au sein des sols et des agro-écosystèmes.

Les cycles biogéochimiques du carbone (C) et des nutriments (N et P) sont principalement étudiés dans les agrosystèmes méditerranéens et tropicaux. Les différents composants du sol (particules d’argiles, agrégats, pores…), de la plante (racines, tiges, feuilles, fruits) et l’atmosphère sont étudiés dans ces cycles. La nature des déterminants biotiques et abiotiques des flux de C et de nutriments est étudiée dans des contextes agronomiques variés soumis aux changements climatiques et d’usage des terres.

L’ensemble des services écosystémiques de support et de régulation, de leur compromis et de la résilience des agro-systèmes face aux changements climatiques ou d’usage des terres est pris en compte.

Les finalités des recherches reposent sur la notion d’ingénierie écologique. Ces finalités sont la maîtrise des flux de C, N et P afin de parvenir à une production soutenue et durable des agro-écosystèmes tropicaux et méditerranéens à bas niveaux d’intrants. Les travaux s’appuient sur la comparaison d’itinéraires techniques intégrant les pratiques agronomiques suivantes

  • gestion des intrants organiques et minéraux : formes et modalités d’apports,
  • introduction de génotypes (plantes, organismes symbiotiques) performants,
  • utilisation de peuplements (de plantes pérennes ou annuelles) pluri-spécifiques (avec différentes modalités d’association et d’exploitation),
  • autres pratiques agro-écologiques (non-labour et semis sous couverture végétale (SCV), agriculture biologique, agroforesterie, BRF (bois raméal fragmenté), zaï, etc).

Les travaux de recherche de l’UMR s’appuient sur l’observation, l’expérimentation et la modélisation en écologie fonctionnelle, écophysiologie végétale et en biogéochimie des sols. Les échelles d’étude en laboratoire ou au champ vont de l’échelle du microsite/organisme à la parcelle/peuplement voire au-delà à l’échelle multi-parcelles ou région.

Les travaux de recherche sont conduit grâce à des projets de recherche financés par différents bailleurs (ex. instituts de recherche, l'agence nationale de la recherche ANR, des fondations, l'Adème, des ministères (agriculture, environnement, affaires étrangères), l'Europe et de nombreux partenariats.

Eco&Sols est structurée en 3 thèmes de recherche et 2 axes transversaux.

FaLang translation system by Faboba