Offre stage M2 Audit C de d'Eco&Sols

Audit carbone d’une unité de recherche :

Analyse de données énergie & environnement

 

 

Stage de 4 à 6 mois à partir de février 2022

Montpellier

Envoyer candidature à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Internship on the carbon auditing of a research lab unit. The student will carry out a data analysis of all emission sources involved by the unit’s research activities and propose mitigation actions. The internship and report can be done in English.


Camille arrive au labo en vélo, elle croise Martin qui rentre d’une mission de 2 semaines à Madagascar où il a étudié l’impact du changement climatique sur la faune du sol. Autour de leur café matinal, Martin raconte le drôle de regard du contrôleur du train à la Gare du Nord devant les valises d’équipement de mesure et se demande si la prochaine fois il ne prendrait pas simplement l’avion jusqu’à Montpellier ! Camille, elle remarque qu’il fait encore très froid dans ce bâtiment et part allumer son radiateur individuel avant de commencer sa prochaine visio!

Cadre général du stage

Le rapport du GIEC paru cet été nous rappelle une nouvelle fois l’urgence devant laquelle se trouvent nos sociétés. Les objectifs fixés par l’Accord de Paris de limiter le réchauffement anthropique de la planète à 1,5 à 2° , qui sont essentiels pour maintenir les conditions de vie sur Terre, ne pourront être atteints qu’avec un changement immédiat de nos modes de culture, production, consommation, communication. A l’échelle nationale, la stratégie nationale bas carbone fixe une trajectoire de réduction des émissions dans tous les secteurs. A l’échelle des institutions de recherche, des évaluations générales sont faites mais non suivies d’actions.

En tant que membres d’instituts de recherche dans le domaine du climat, les chercheur.se.s et enseignant.e.s chercheur.e.s du Cirad, de l’INRAE,de l’IRD et de l’Institut Agro de l’unité Eco&Sols tentent de participer à la solution en explorant dans leurs projets de recherche, les mécanismes par lesquels les organismes vivants sont affectés par le changement climatique. Cependant en tant que chercheurs ils sont également une partie du problème par l’empreinte carbone de leurs activités et n’ont pourtant pas, à l’inverse d’autres secteurs, de stratégie définie pour diminuer leur empreinte carbone. L’unité Eco&Sols souhaite désormais impulser une dynamique dans ce sens, en s’inspirant de la démarche nationale « Labo 1.5 » https://labos1point5.org/.

 

Objectif et hypothèses du projet

La réduction de l’empreinte climatique passe par un diagnostic de l’empreinte actuelle et une évaluation des postes d’émissions qui peuvent être réduits. L’objectif de ce stage est donc de faire un bilan quantitatif des émissions de gaz à effet de serre résultant des activités de recherche de l’unité. Ce bilan identifiera les émissions poste par poste (énergie, déplacements domicile-travail, missions, dispositifs expérimentaux). Un objectif secondaire sera de proposer des actions concrètes et progressives dans les prochaines années par lesquelles l’unité pourra atteindre un objectif de réduction de son empreinte carbone en accord avec la trajectoire fixée par la stratégie nationale bas carbone

 

Travail proposé

L’approche retenue est l’approche selon le "contrôle opérationnel", c’est-à-dire que le périmètre organisationnel du Bilan GES du labo correspond aux installations qu’il exploite, sur lesquels il peut avoir, directement ou indirectement, des leviers d’action. Cela inclut les bâtiments dans lesquels les agents du labo sont hébergés, ou dans lesquels du matériel du labo est hébergé (ex garages, calculateurs ou salles serveurs gérés par le labo, … ) ; cela inclut aussi les véhicules que le labo exploite pour ses activités de recherche. Les données nécessaires seront collectées auprès des gestionnaires des tutelles ainsi que par un questionnaire concernant par exemple les déplacements domicile-travail.

  1. Etude bibliographique sur le cadre méthodologique défini par le collectif Labo1.5.
  2. Validation du périmètre et des hypothèses nécessaires pour le cas spécifique de l’unité Eco&Sols
  3. Collecte des données : données fournies par les gestionnaires pour les achats de matériel et déplacements des agents, recherche de coefficients d’émission pour les matériels spécifiques, élaboration d’un questionnaire individuel pour les comportements des agents
  4. Elaboration du bilan carbone détaillé poste par poste et année par année (2018-2020)
  5. Définition d’objectifs de réduction d’émissions et de scénarios d’action pour y parvenir
  6. Présentation des résultats de l’audit aux agents de l’unité

 


Ce que nous vous offrons

  • 6 mois au sein d’un collectif de chercheur.se.s en écologie
  • Une expérience formatrice, au cours de laquelle vous apprendrez tant sur les enjeux carbone et climat que sur les méthodes d’analyse de données
  • La possibilité de proposer des actions concrètes pour l’unité et de contribuer ainsi à la réduction de ses émissions
  • Une gratification entre 550€ et 560€ bruts mensuels.


Vous êtes :


En Master (Ecole d’ingénieur / Université).

Vous disposez d'un intérêt pour l’action climatique et les enjeux énergétiques.

En année de césure ou en projet de fin d’études.

En capacité de fournir une convention de stage de 6 mois émise par votre organisme de formation.


Ce dont vous avez besoin pour postuler :


Convaincant.e Vous expliquez vos idées clairement en vous basant sur un raisonnement pertinent, à l’oral comme à l’écrit.

Team player. Vous avez un excellent sens du relationnel et trouvez facilement votre place dans une équipe.

Ouvert.e Vous échangez sur vos idées et intégrez l’avis des autres afin de trouver la meilleure solution.

Créatif.ve Vous aimez sortir du cadre et proposer des solutions innovantes.

Champion.ne de la data. La manipulation de données chiffrées n’a plus de secret pour vous !

 

FaLang translation system by Faboba